Home / Essais Routiers / Premier Essai Routier Acura RDX 2019

Premier Essai Routier Acura RDX 2019

Acura a beaucoup de difficulté à démarquer ses modèles dans la majorité des segments où ils évoluent. L’exception à la règle est l’Acura MDX, un VUS intermédiaire qui connait un bon succès.

Acura RDX 2019

Son petit frère, l’Acura RDX, a aussi connu une bonne part de succès, mais une compétition renouvelée lui a fait mal. Avec la nouvelle génération d’Acura RDX, la marque japonaise de luxe espère s’implanter plus solidement dans un créneau très, très important.

Afin de faire briller le nouveau RDX 2019, Acura s’est assuré de développer son côté sportif. Ainsi, il sera peut-être en mesure de plaire à ceux et celles qui se tourneraient instinctivement vers Audi et BMW. Ils lui ont donné une silhouette plus agressive, une nouvelle version A-Spec (avec jantes de 20 pouces) et des modes de conduite résolument sportifs.

Ils ont aussi cherché à plaire aux plus technos d’entre nous avec un nouveau système d’infodivertissement désormais contrôlé par un pavé tactile à la Lexus. Sous le capot, on a échangé le V6 et retourné aux sources avec un moteur quatre cylindres turbo de 2,0 litres développant 272 chevaux et 280 lb-pi de couple, soit 28 lb-pi de plus que l’ancien moteur. De plus, une nouvelle boîte de vitesse à 10 rapports est désormais de série tandis que le rouage intégral SH-AWD est sur toutes les versions.

On s’attend donc à un meilleur rendement à tous les niveaux avec cette nouvelle motorisation, et ultimement voilà exactement ce que nous obtenons derrière le volant. Une meilleure consommation d’essence combinée à plus de puissance, voilà ce que nous donne ce nouveau moteur dans le RDX 2019.

Bref, cette nouvelle génération de RDX n’a rien à voir avec le modèle qu’elle remplace et c’est une très bonne nouvelle. Le RDX 2019 a beaucoup plus de personnalité même si évidemment, tout n’est pas parfait.

Sur la route avec l’Acura RDX 2019

Le premier élément que l’on remarque à l’intérieur du Acura RDX 2019 est la console centrale. Imposante, mais aussi élégante, cette console est surplombée d’un énorme écran central qui se contrôle maintenant avec un pavé tactile. Plus précis que celui des produits Lexus, il exige tout de même de quitter les yeux de la route quand on cherche une fonction précise.

Acura RDX 2019

Personnellement, je ne comprends pas pourquoi Acura a pris la décision de concevoir ce type d’interface pour son système multimédia. Pour le reste, cependant, l’habitacle est une belle réussite et très spacieux. Beaucoup plus spacieux, d’ailleurs, qu’un GLC de Mercedes-Benz, un X3 de BMW ou un Q5 d’Audi. Le coffre est également plus accueillant avec plus de 800 litres de série avec tous les sièges en place. Aucun rival allemand ne peut faire mieux que 600 litres. La différence en matière d’espace dans le coffre est considérable.

Autre différence considérable? L’agrément de conduite offert par le nouveau RDX comparativement à l’ancien. Soyons francs, le RDX n’était pas amusant à conduire. Pas du tout. Le nouveau propose une conduite beaucoup plus motivée et engagée. On passe au mode Sport+ et soudainement on a un VUS de luxe japonais qui peut très bien rivaliser avec les trois modèles allemands décrits plus haut.

La sonorité agressive du moteur est partiellement amplifée, mais elle représente bien la nouvelle personnalité du RDX. Le modèle A-Spec avec ses énormes jantes et sorties d’échappement n’est qu’un indice qu’Acura ne voulait plus que son RDX soit plate à conduire. Inversement, il demeure raffiné sur la route.

On apprécie rapidement l’équilibre du RDX et sa capacité à être à la fois confortable et sportif. C’est un entre-deux difficile à atteindre, mais Acura a réussi.

Le moteur est souple et la boîte de vitesse à 10 rapports est précise et intelligente. Il n’y a pas d’incidences où la boîte se cherche ou ne sait pas quel rapport sélectionner comme c’est parfois le cas avec des boîtes à autant de rapports.

Le seul problème de cette nouvelle motorisation est la consommation d’essence. Remarquez qu’il faudra un essai routier plus long pour confirmer, mais lors de notre premier contact dans la région de Tofino, la consommation d’essence affichée n’avait rien de rassurante. On s’attend à mieux d’un moteur turbo.

Finalement, mentionnons que l’Acura RDX 2019, peu importe la version, vous en donne plus pour votre argent que le BMW X3, le Mercedes-Benz GLC et l’Audi Q5. Il est cependant plus dispendieux de quelques milliers de dollars à chaque version que le modèle qu’il remplace.

Conclusion

L’ancien Acura RDX était fade. Il n’avait pas de défauts majeurs, mais il manque cruellement d’effet « wow ». Le nouveau est beaucoup plus ambitieux et se démarque beaucoup plus dans son segment. Sa fiabilité sera assurément à la hauteur et il profite d’une garantie plus généreuse que ses rivaux allemands. On aime aussi son nouveau côté sportif. Bref, l’Acura RDX 2019 mérite un essai routier si vous êtes à la recherche d’un VUS compact de luxe.

Haut