Home / Essais Routiers / Essai routier BMW M2 2016 : mouton noir

Essai routier BMW M2 2016 : mouton noir

Dans le monde des petites voitures de haute performance, la BMW M2 2016 est seule dans son coin. Oui, nous pourrions la comparer à la Mercedes-Benz CLA 45 AMG ou encore l’Audi S3, mais la réalité est que bien que ces trois modèles se ressemblent au niveau des performances, la M2 offre une expérience de conduite beaucoup plus vivifiante et son comportement routier insouciant lui confère une personnalité unique et inoubliable.

Essai routier BMW M2 2016

Dans le monde des petites voitures de haute performance, la BMW M2 2016 est seule dans son coin. Oui, nous pourrions la comparer à la Mercedes-Benz CLA 45 AMG ou encore l’Audi S3, mais la réalité est que bien que ces trois modèles se ressemblent au niveau des performances, la M2 offre une expérience de …

Evaluation Sommaire

Performance - 88%
Confort - 74%
Agrément de conduite - 89%
Espace intérieur - 73%
Prestige - 85%

82%

Note globale

Votre évaluation: Soyez la première à évaluer ce véhicule!

Même comparée à d’autres modèles M comme les M4 et M6 essayées cette année, la M2 fait quelque peu cavalière seule. C’est le mouton noir de la famille.

Ce qu’il faut surveiller

Confort moyen

Plus chère que la compétition

Comportement peut-être un peu trop extrême pour certains

Modèles concurrents   

Audi S3

Mercedes-Benz CLA 45 AMG

Comment se comporte la BMW M2 2016 sur la route?

La BMW M2 est alimentée par un moteur six cylindres turbo de 365 chevaux et 343 lb-pi de couple. Cela permet d’atteindre 100 km/h en 4,5 secondes lorsque l’on opte pour la boîte manuelle à six rapports. Merci d’ailleurs à BMW de continuer d’offrir une manuelle, même si la boîte automatique à double embrayage à sept rapports permet de meilleures performances avec un 0-100 km/h en 4,3 secondes.

Il faut dire que l’automatique de notre M2 d’essai réagissait avec une vitesse inouïe tout en se montrant docile en ville.

La direction est d’une précision chirurgicale et permet de placer la voiture exactement où l’on veut rapidement. Les accélérations impressionnent et peuvent même surprendre quand l’on écrase la pédale droite même après passé au second rapport alors que les roues arrière perdent de leur adhérence et le coffre semble vouloir venir dire nous dire bonjour. Tout cela se rattrape facilement, mais ce comportement bien vivant rappelle que la M2 n’est pas simplement un beau jouet. Disons que c’est un tantinet plus intense que chez la compétition.

Je m’en voudrais d’oublier de parler de la sonorité de la M2. En mode Sport, l’échappement est bruyant dans le très bon sens du terme, plus même que dans les autres modèles M de BMW. Quand nous laissons grimper le régime du moteur, la sonorité s’intensifie, faisant frémir du même coup n’importe quel passionné de belle mécanique. En mode confort par contre, c’est plus douillet et adapté à une conduite quotidienne pour se rendre au boulot.

Mentionnons également que la BMW M2 2016, malgré sa vocation et son moteur puissant, s’avère tout de même relativement économique en carburant. Notre semaine d’essai s’est soldée par une consommation moyenne de 10,8 l/100 km, même sans jamais avoir vraiment tenté d’efforts particuliers à cet égard.

Essai routier BMW M2 2016

Est-ce que la BMW M2 est confortable?

La M2 2016 est avant tout une voiture de performance, pas une GT. La suspension est sèche et les roues de 19 pouces ne font rien pour filtrer les trous et les bosses qui parsèment le quotidien de tous les Québécois. Si l’on veut du confort surtout, la S3 d’Audi est mieux configurée pour répondre à nos besoins.

Cela dit, la BMW M2 est beaucoup moins brutale que la défunte et pratiquement légendaire 1M, modèle qu’elle vient remplacer. Les sièges offrent évidemment un support latéral à la hauteur des performances, mais ils sont également souples. Il est également facile de trouver une bonne position de conduite et la visibilité ne vous rendra pas trop nerveux en ville ou lorsque vous circulez dans un environnement restreint. Il faut dire que les dimensions compactes de la M2 en font une voiture particulièrement agile en milieu urbain.

Les habitacles de BMW ne se différencient pas réellement d’un modèle à l’autre, à l’exception peut-être de la BMW Série 7. Cela veut dire que si vous êtes habitué aux véhicules de la marque allemande, vous n’aurez pas vraiment de difficulté à vous retrouver dans la M2 2016.

Essai routier BMW M2 2016

Est-ce que la BMW M2 2016 est spacieuse?

Juste à regarder la voiture, on sait que la M2 ne sera pas nécessairement un exemple d’espace intérieur. Cela dit, comme second véhicule ou si vous n’avez pas encore d’enfants, elle n’exige pas trop de compromis. Les places avant offrent un bon dégagement pour la tête et les coudes tandis que le coffre est relativement fonctionnel. Il y a également plus d’espaces de rangement dans la M2 que ce que nous retrouvons dans la S3 ou encore la CLA 45 AMG.

Conclusion

Aucun doute, la BMW M2 2016 est une authentique sportive. Peu de voitures offrent un tel dynamisme dans cette gamme de prix. Pour l’apprécier, il faut aimer ce genre de bolide. Si l’on veut simplement épater la galerie et accélérer rapidement en ligne droite, nous serons choyés, mais nous finirons peut-être par trouver la M2 un peu excessive. De plus, elle envoie toute sa puissance aux roues arrière alors que ses rivales sont des modèles à traction intégrale. Il faudra donc planifier nos déplacements hivernaux. Malgré tout, pour vous coller un sourire au visage, difficile de trouver mieux à ce prix.

Images BMW M2 2016

 

 

Haut