Home / Actualités / ACTUALITÉ AUTO : Jaguar/Land Rover pense à une usine américaine

ACTUALITÉ AUTO : Jaguar/Land Rover pense à une usine américaine

Est-ce que le Brexit, les négociations difficiles et le protectionnisme de l’administration Trump, les couts de production feront que Jaguar et Land Rover pourraient se lancer dans la construction d’une usine en sol étasunien? À la lumière des dernières déclarations du patron de Jaguar/Land Rover, il semblerait bien que ce soit maintenant une option envisageable.

Jaguar F-Type

Jaguar F-Type

Suivant les fortes tendances protectionnistes des États-Unis, Jaguar et Land Rover pourraient très bien être les prochains en liste pour la fabrication de véhicules. On suit ainsi les pionniers que sont Mercedes-Benz et BMW, mais aussi Volvo qui prévoit faire de même pour la S60/V60 dans un avenir très rapproché.

L’information de Ralf Speth, le patron du groupe anglais lors d’un entretien avec la publication Ward’s Auto. Il soutient que l’hésitation est toujours bien réelle, mais si l’on désire dépasser les ventes actuelles, il faut faire un geste qui permettra aux Étasuniens de s’identifier un peu plus à Jaguar et Land Rover. Pour l’instant, avec des ventes totalisant 128 097 unités en 2017, il y a un risque de rentabilité. « Nous devons atteindre un certain niveau de ventes aux É.-U. pour y rendre une production viable. »

Conscient des risques, il ajoute que si l’on doit exporter les véhicules qui y seraient produits, ça n’avancerait pas de solution pour Jaguar/Land Rover d’un point de vue de rentabilité. Suivant son analyse lucide de la situation, il comprend que les ventes doivent progresser pour justifier l’investissement d’une nouvelle usine d’assemblage.

Pour le moment, le modèle le plus populaire de la famille est le Land Rover Range Rover Sport suivi par le Jaguar F-PACE, deux utilitaires. L’arrivée du petit Jaguar E-PACE pourrait bien propulser les ventes vers un niveau acceptable pour l’ouverture d’une usine.

Haut