Home / Actualités / Audi accusé de tricherie aux émissions polluantes

Audi accusé de tricherie aux émissions polluantes

Le constructeur allemand Audi vient à son tour de se voir placé dans la mire des enquêteurs du California Air Resources Board (CARB) après que l’organisme eût détecté un dispositif visant à cacher les émissions polluantes lors des tests effectués sur les véhicules neufs aux États-Unis.

Audi-logo

Selon les premières informations, rendues publiques par le journal allemand Bild am Sonntag, Audi aurait trouvé une façon de fausser les tests d’émissions de dioxyde de carbone évalués lors des tests de pollution. Le logiciel mis en place par la compagnie détecterait l’angle du volant, et agirait seulement quand le volant est en position droite ou à un angle de moins de 15 degrés.

Ainsi, quand le volant est immobile et en ligne droite, le logiciel contrôlerait les émissions, diminuant du même coup les quantités émises par le véhicule. Comme tous les tests effectués le sont sur des voitures immobiles et ayant les roues droites, les résultats enregistrés excèderaient les normes requises.

Une fois la direction tournée, le dispositif cesserait alors de fonctionner, entrainant une forte hausse des émissions de dioxyde dans l’atmosphère.

Le système ne fonctionnait cependant que sur les véhicules à boites automatiques de Audi. Le fonctionnement en est relativement simple. En misant sur le « mapping » de la transmission, c’est-à-dire sur les différents modes actifs, le logiciel déterminait le mode le plus efficace, jouant entre le mode normal, et le mode Sport, qui lui maintient le moteur plus haut dans les tours.

La trouvaille proviendrait d’un troisième mode de fonctionnement, que les autorités américaines ont baptisé homologation.  En quelques mots, le mode, lancé par le logiciel, passait très vite les rapports supérieurs, pour que le moteur tourne très doucement, consomme peu. Un mode qui ne pouvait s’activer que lorsque la direction était inactive.

Les voitures touchées sont celles équipées d’une transmission automatique Audi A6, A7, A8 et Q5 avec moteur V6 doté de la transmission AL-551. AL-551 étant la terminologie interne au constructeur, pour désigner la boite auto ZF à 8 rapports, que l’on retrouve aussi chez d’autres constructeurs mais aucun n’a été relié à ce genre de tricherie.

Audi a refusé de commenter la publication du journal allemand, tout comme les autorités américaines.

Rappelons que Audi fait aussi partie du groupe Volkswagen, accusé de la plus importante tricherie de l’histoire automobile dans le dossier des véhicules à moteur diesel dont le sort n’est pas encore réglé au Canada.

Haut