Home / Essais Routiers / Audi RS Q8 2021 : performances et bon goût

Audi RS Q8 2021 : performances et bon goût


  • L’Audi RS Q8 2021 développe 591 chevaux (600 PS) et accélère de 0 à 100 km/h en 3,8 secondes
  • Nouveaux modes configurables RS1 et RS2, activés par un bouton situé sur le volant
  • En vente au Canada et aux États-Unis plus tard en 2020

TENERIFE, Espagne – Depuis que l’Audi Q8 a été introduit l’an dernier, et même depuis que l’Audi Q7 de deuxième génération est arrivé sur notre marché en 2016, plusieurs se demandaient quand une version hautes performances des VUS intermédiaires de la marque verrait le jour. L’attente est terminée avec le lancement de l’Audi RS Q8 2021.

Après tout, les autres marques allemandes affichent des VUS hyper musclés depuis un bout de temps, tels que les BMW X5 M et X6 M, les Porsche Cayenne Turbo et Turbo S ainsi que le Mercedes-AMG GLE 63 S 4MATIC, alors que la compagnie anglaise Land Rover commercialise le Range Rover Sport SVR aussi. Il était temps pour Audi de se présenter au bâton, et dès le premier élan, il a frappé un circuit.

On doit avouer que les vertus de l’Audi RS Q8 2021 sont grandement influencées par les autres VUS surpuissants du groupe Volkswagen, produits sur la même plateforme. En fait, les Audi Q7 et Q8, le Porsche Cayenne, le Bentley Bentayga et le Lamborghini Urus possèdent tous la même ossature, mais le reste des modèles individuels ont été conçus sur mesure par chaque marque.

La magie Audi Sport

Le V8 biturbo de 4,0 litres du groupe est bien répandu également, et sa puissance varie d’un modèle à l’autre. Dans ce VUS Audi, il dispose de 591 chevaux (441 kW, 600 PS) et un couple massif de 590 livres-pied. Comme dans tous les cas mentionnés ci-haut, il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports ainsi qu’à un rouage intégral – un système quattro ici, bien sûr.

Dans le RS Q8, le moteur émet une sonorité menaçante au ralenti, et rugit comme un lion lorsque le mode Dynamic est activé et que l’on écrase le champignon. Et pourtant, le mode Comfort, il est beaucoup plus silencieux, alors nos voisins ne seront pas irrités chaque fois que l’on arrivera à la maison tard le soir, ou que l’on part tôt le matin. Bien que le grognement profond V8 à travers les tuyaux d’échappement soit toujours omniprésent.

Du nouveau chez Audi Sport (lire : les modèles RS), on a droit à un bouton intitulé RS Mode situé sur le volant. En appuyant sur celui-ci, on active le mode RS1, et en appuyant une fois de plus, on passe à RS2, qui sont des modes paramétrables par le conducteur pour régler la réactivité de l’alimentation, la fermeté de la suspension et de la direction ainsi que d’autres aspects dynamiques. Similaire aux boutons M1 et M2 chez BMW, le conducteur peut personnaliser le comportement du véhicule et accéder rapidement à ces réglages. Simple et efficace. Des boutons de mode de conduite devraient toujours figurer au volant, et non sur la planche de bord.

Des comparaisons avec l’Urus sont inévitables. Le RS Q8 concède 50 chevaux et 37 livres-pied au Lambo, et le 0-100 km/h se boucle en 3,8 secondes dans l’Audi, soit deux dixièmes de plus. Par contre, l’Urus constitue l’arrogant bruyant de la famille, avec une sonorité de moteur plus prononcé pour accompagner son design extraverti.

Entre temps, le Cayenne est le champion de la conduite dynamique alors que le Bentayga est évidemment le plus feutré. On n’a pas mentionné le Volkswagen Touareg, plus conventionnel, puisqu’il n’est plus vendu en Amérique du Nord, mais il partage lui aussi sa plateforme avec les autres, et c’est probablement grâce à ses ventes plus élevées que le groupe peut financer le tout.

Tout ceci ne veut pas dire que l’Audi RS Q8 2021 est incapable de négocier quelques virages en épingle, parce que c’est effectivement le cas. On ressent un peu plus d’amortissement dans la suspension que dans le Porsche et le Lamborghini, même avec le réglage le sportif activé, mais ces réglages nous semblent être l’équilibre parfait entre confort et tenue de route. En passant, les VUS BMW M sont beaucoup plus fermes.

Un style à faire tourner les têtes

Il y a plusieurs distinctions avec le Q8 « ordinaire » et la variante RS, telles que le pare-chocs avant avec sa lame argentée intégrée, alors que l’encadrement de la grille est noir au lieu d’argent, et le grillage de la calandre adopte un design différent. Les ajouts de bas de caisse incluent une bordure inférieure, alors que le pare-chocs arrière obtient aussi une lame argentée ainsi que des découpures d’échappement ovales, dans lesquelles on voit clairement les deux embouts des silencieux de chaque côté.

Alors que des jantes en 22 pouces figurent de série, des roues massives de 23 pouces sont disponibles en option. Bonne chance pour trouver des pneus d’hiver! En fait, il est plus sage d’opter pour des roues de plus petite dimension durant la saison froide, qui gâcheront passablement le look de ce super VUS. Tant pis.

Côté design, le RS Q8 attire l’œil davantage que les Cayenne et Cayenne Coupé plus conservateurs, il ne tombe pas dans l’excès comme l’Urus et n’est aucunement aussi baroque que le Bentayga. C’est comme si Audi avait intentionnellement attendu que tous ses cousins corporatifs aient lancé leurs VUS, pour ensuite leur damer le pion avec un design plus spectaculaire.

Dans l’habitacle, eh bien, on a droit au traitement habituel que dans tous les nouveaux modèles Audi, avec de grandes surfaces en noir reluisant, mais des garnitures chromées et satinées pour compenser. Le RS obtient aussi des surpiqûres rouges, un volant gainé d’alcantara et quelques accents en fibre de carbone pour justifier son prix qui n’a pas encore été annoncé. Les deux écrans superposés ajoutent une dose généreuse de sophistication, bien que leurs surfaces tactiles ne répondent pas toujours bien au toucher du doigt, malgré leur réponse haptique. En somme, le système fonctionne bien, mais peut devenir drôlement distrayant en conduisant.

RS Q8 ou RS 6?

En parlant de prix, celui de l’Audi RS Q8 2021 n’a pas encore été révélé – du moins, pas pour les marchés canadiens et étasuniens – et ce camion ne sera pas en vente avant l’été 2020. Le Cayenne Turbo Coupé de 541 chevaux coûte 148 000 $ et plus, alors que l’Urus est offert à partir de 232 000 $. On estime que le RS Q8 devrait se situer entre ceux deux-là, avec un PDSF avoisinant les 160 000 $.

Il est rapide, attrayant et tout aussi talentueux pour rouler confortablement sur l’autoroute que pour dévorer les routes de campagne. Maintenant, choisirait-on le RS Q8, ou la familiale RS 6 tout aussi puissante et désirable? Un choix difficile, mais la RS 6 sera probablement plus abordable, sans compter qu’elle est tout aussi enivrante à conduire.

Toutefois, pour ceux qui favoriseront l’Audi RS Q8 2021 par rapport au RS 6 ou un de ses rivaux découvriront ce qui pourrait bien être le meilleur VUS hautes performances de tout le groupe Volkswagen.

Haut