Home / Essais Routiers / Essai routier Cadillac XT5 2017, multisegment nouveau genre

Essai routier Cadillac XT5 2017, multisegment nouveau genre

Quand on s’appelle Cadillac, on traine avec soi une réputation. Après tout, le nom Cadillac est passé à la langue populaire comme synonyme de grande qualité. Mais au fil des ans, les voitures, elles, ont subi les affres du vieillissement et il fallait que le manufacturier donne un sérieux coup de barre. Coup de barre qui nulle part n’a été mieux réussi que sur le tout nouveau multisegment Cadillac XT5 2017.

Cadillac XT5 18

Quand on s’appelle Cadillac, on traine avec soi une réputation. Après tout, le nom Cadillac est passé à la langue populaire comme synonyme de grande qualité. Mais au fil des ans, les voitures, elles, ont subi les affres du vieillissement et il fallait que le manufacturier donne un sérieux coup de barre. Coup de barre …

Evaluation Sommaire

Performance - 70%
Agrément de conduite - 80%
Confort - 85%
Sécurité - 90%
Espace - 85%
Prestige - 80%

82%

Votre évaluation: 4.8 ( 1 votes)

Le XT5, c’est le remplaçant du SRX, un véhicule agréable mais qui avait fait son temps. Alors que le SRX reprenait les traits de la famille, le XT5 les pousse plus loin, innovant un peu sur le style tout en conservant une allure sophistiquée et raffinée.

Physiquement, c’est avec la toute nouvelle berline CT6 que le Cadillac XT5 a le plus de lien de parenté. Le capot, par exemple, est plus bombé, plus compact, mais en même temps plus sculpté, ce qui lui confère une allure de solidité et une personnalité bien à lui.

La calandre, toute Cadillac, est encadrée de feux au design on ne peut plus moderne et stylé. En fait, les blocs optiques principaux sont logés directement dans les arêtes de la voiture, et s’étirent haut sur le capot. Le raffinement provient plutôt des petits phares DEL logés sous la ligne de parechoc et qui, vus de face, créent un véritable regard méchant au XT5.

La partie arrière reprend un peu les lignes des blocs optiques en intégrant les phares le long de la ceinture de caisse, et le design du hayon, surmonté d’un petit becquet, est lui aussi tout en douceur. Que l’on aime ou pas le style de ce nouveau XT5 (et sachez que je considère qu’il est fort réussi), il faut lui concéder une personnalité jamais atteinte à ce jour.

Le nouveau Cadillac XT5 est plutôt jeune, plus fringant, plus spacieux et plus économique. Avec un prix de base de 45 100 $ (52 100 $ en version intégrale), il devrait faire sa marque chez les petits véhicules de luxe.

Plus sécuritaire

Cadillac, en créant le XT5, a voulu se donner une double mission : créer un multisegment racé et agréable à conduire, mais aussi un véritable véhicule familial plus sécuritaire que ses rivaux. On a donc misé à la fois sur des accessoires électroniques, et à la fois sur la conception même, pour y arriver.

Ainsi, c’est une toute nouvelle plateforme (qui servira aussi de base à d’autres modèles au fil des prochaines années) qui sert de base au Cadillac XT5. Sa beauté : l’usage d’acier à résistance multiple, ce qui facilite la répartition de l’énergie en cas de collision.

On a cependant utilisé aussi un design différent, modifiant l’angle des supports de moteur pour détourner la force d’un impact partiel à l’extérieur de l’habitacle. En termes clairs, si une voiture vient frapper partiellement de face le XT5, l’énergie de la collision servira à écarter les supports de moteur, préservant l’intégrité de l’habitacle et gardant sains et saufs les occupants.

Malgré ces ajouts importants, la totalité du XT5 a subi une petite cure d’amaigrissement, perdant quelque 132 kilos face à son prédécesseur.

Ajoutez à cela comme il se doit toute une gamme d’équipements de sécurité électroniques embarqués, comme le régulateur de vitesse intelligent ou l’avertisseur de changement de voie, des options cependant disponibles uniquement sur les versions les plus haut de gamme, et vous aurez un véhicule remplissant ses promesses de sécurité.

Comme le XT5 est aussi disponible avec un rouage intégral que l’on peut désactiver à volonté sur simple pression d’un bouton, on peut donc affirmer que les gens de Cadillac ont atteint leurs objectifs.

Un accueil chaleureux

Dès que l’on ouvre la porte du Cadillac XT5, on se sent à l’aise. La qualité des matériaux, le design nettement amélioré face au SRX et la conception même de l’accès à bord façonnent une atmosphère correspondant aux exigences des conducteurs de Cadillac.

Cadillac XT5 22Bien sûr, on apprécie aussi l’espace supplémentaire rendu disponible grâce à un empattement allongé de 5 centimètres (ce qui se traduit surtout par un plus vaste dégagement pour les occupants arrière), tout comme on aime les accessoires de série, comme l’écran multimédia qui affiche un système CUE révisé.

Il est vrai que dans sa première génération, ce système s’est attiré les foudres des amateurs, mais la nouvelle génération est nettement plus conviviale et, admettons-le, presqu’agréable à utiliser. Les utilisateurs de téléphone Android ont aussi beaucoup apprécié la présence, optionnelle, d’un chargeur à induction, alors que les propriétaires de Apple doivent se procurer un accessoire supplémentaire pour en profiter.

Assis au volant, le nouveau XT5 fait immédiatement valoir ses qualités. Il est doté d’une visibilité améliorée en raison d’un pare-brise redessiné, et met même à profit une caméra HD au lieu d’un rétroviseur arrière dans les versions les plus haut de gamme. Petit bémol pour cette trouvaille cependant qui permet de voir vers l’arrière sans avoir de passagers ou de sièges devant les yeux, mais qui fausse un peu la perspective et la distance.

Sous le capot

La motorisation du XT5 ne réinvente rien. On reprend le V6 de 3,6 litres et ses 310 chevaux que l’on connaissait déjà sur le SRX. Alors que la boite de vitesses automatique à 8 rapports réagissait avec une certaine célérité, même dans les virages et les montées les plus exigeantes, il faut cependant admettre que les 310 chevaux ne se faisaient pas toujours sentir au bon moment.

Cadillac XT5 27En zone urbaine, le XT5 n’a pas montré de faiblesse, mais les reprises sont moins vives que souhaité, et les ascensions, même les plus petites, le rendaient rapidement à bout de souffle.

Un bon mot pour une direction qui n’a plus rien de commun avec celle de la SRX. Ici, on sent le véhicule docile, plus facile à manier et fournissant quelques sensations de conduite, malgré la présence d’une servodirection électrique.

Le Cadillac XT5 est une évolution importante pour la bannière Cadillac. Plus stylé, plus raffiné, il parvient surtout à donner une nouvelle direction à la marque qui devrait s’en servir comme d’une pire angulaire au fil des ans pour renouveler son image.

Haut