Home / Essais Routiers / Essai routier Porsche Macan 4 cylindres, parce que 4 c’est assez!

Essai routier Porsche Macan 4 cylindres, parce que 4 c’est assez!

Le manufacturier allemand Porsche a toujours été deux cylindres en moins. Rien à voir avec la puissance, remarquez, mais c’est dans sa philosophie. Quand on regarde l’histoire de la marque, on constate aisément que les voitures de course les plus performantes de la compagnie avaient 6 cylindres, alors que leurs principaux adversaires optaient plutôt pour des 8 cylindres, peut-être plus puissant, mais plus lourd surtout et donc, d’autant moins maniable.

porsche-macan014

Le manufacturier allemand Porsche a toujours été deux cylindres en moins. Rien à voir avec la puissance, remarquez, mais c’est dans sa philosophie. Quand on regarde l’histoire de la marque, on constate aisément que les voitures de course les plus performantes de la compagnie avaient 6 cylindres, alors que leurs principaux adversaires optaient plutôt pour …

Evaluation Sommaire

Performance - 90%
Confort - 80%
Agrément de conduite - 90%
Espace intérieur - 75%
Prestige - 80%

83%

Votre évaluation: 2.17 ( 41 votes)

C’est exactement la même philosophie qui a présidé à l’apparition, au cours des prochains jours, d’un Macan de Porsche avec un moteur 4 cylindres.

Précisons tout de suite, pour ceux qui ne sont pas familiers avec la marque, que le Porsche Macan est le petit utilitaire sport, qui se situe tout juste sous le Cayenne. On l’a d’abord offert en version S et Turbo, nettement plus puissantes, puis un peu plus modeste, la GTS. Malheureusement, ces versions vitaminées se doublaient aussi d’une facture à l’avenant.

La venue d’une version 4 cylindres a donc un double avantage : non seulement permet-elle une puissance suffisance et une économie d’essence proportionnelle, mais elle fait aussi diminuer la facture de base jusqu’à 52 700$, quelque 7000$ de moins que le Macan S.

Physiquement, le nouveau Macan n’a pas subi de grands changements face à ses frères plus puissants. On peut littéralement dire que l’on a opté pour un Macan S, duquel on a simplement remplacé le moteur.

porsche-macan034Il y a quand même quelques détails qui diffèrent : outre l’étiquette (les autres versions arborant clairement le S, GTS ou Turbo en bas de leur nom sur la partie arrière), les autres différences sont subtiles. Parmi les plus évidentes, il faut parler des échappements qui, au lieu d’être quadruples comme c’est le cas des autres déclinaisons, sont ici limités à un double, logés de chaque côté de la partie arrière, mais aux dimensions plus imposantes. Rien pour défigurer la voiture.

Autre changement, plus aisément perceptible, ce sont les nouvelles roues à rayon de 18 pouces de série, au design exclusif au Porsche Macan 4 cylindres. Évidemment, comme le veut la tradition Porsche, les options sont toujours nombreuses et on peut le doter au choix de pneus de 19 ou 21 pouces.

L’habitacle pour sa part ne présente aucune nuance avec les autres versions, outre la couleur de jauges. Détail d’intérêt, l’écran multimédia est désormais de 7 pouces à plat dans toutes les déclinaisons, une nette amélioration en matière d’usage et de lisibilité.

porsche-macan019Une caméra de recul et un système d’aide au maintien dans la voie font aussi partie dorénavant de l’équipement de série sur tous les Macan offerts au pays. En revanche, le système de navigation est toujours optionnel sur le Macan de base.

Quant au nouveau moteur, il est moins puissant certes (le  moteur 4 cylindres 2,0 llitres turbo de Volkswagen développe quelque 252 chevaux), il se compare plus qu’avantageusement avec ses rivaux de même catégorie.

Nous avons d’ailleurs l’opportunité de tester ce Macan sur la route et sur la piste. La route, parce que c’est l’endroit où la majeure partie des propriétaires l’utiliseront, et le petit Macan s’est avéré maniable et agréable, bien que moins haletant en accélération que ces frères plus musclés. Un bien petit défaut que l’on oublie aisément, d’autant que la boite PDK à double embrayage à 7 vitesses fait le boulot sans rechigner et à une vitesse que le plus habile des pilotes atteint difficilement.

porsche-macan029La deuxième partie de l’essai se déroulait sur la piste de Cayuga. Ici, place aux efforts et à la conduite inspirée. Bien que mon talent de pilote soit limité, je suis en mesure de me débrouiller lorsque les seules limites permises sont celles imposées par la voiture. Et sachez que j’ai atteint les miennes bien avant celles du Macan.

Devant nous, un Macan GTS plus puissant, qui s’amusait à nous faire des pieds de nez en ligne droite. Mais en virage, le petit Macan 4 cylindres plus léger s’amusait à raccourcir les lignes ce qui permettait de chauffer sérieusement le GTS qui luttait plus fort pour conserver une trajectoire idéale.

Là où le nouveau Porsche Macan 2017 gagne des points, c’est au niveau de la facture. Alors que son échelle de prix oscillait entre 59 000$ et 85 000$, le petit moteur fait baisser la facture à 52 700$, ce qui rend le petit véhicule plus accessible que jamais.

Le Porsche Macan 2017 et son moteur 4 cylindres est loin de faire la honte de la famille. Au contraire, son dynamisme de conduite et sa stabilité incroyable affirment plus que jamais son lien génétique. Reste cependant à savoir si les acheteurs au budget moins élevé seront quand même prêts à payer une surprime pour arborer le nom Porsche sur leur prochain véhicule.

Haut