Home / Essais Routiers / L’Arteon 2019 de Volkswagen : À contre-courant

L’Arteon 2019 de Volkswagen : À contre-courant

 

2019 Volkswagen Arteon | Photo: Louis-Philippe Dube

Je crois que l’on peut tous convenir que Volkswagen est une marque plutôt cool. Ne vous emballez pas. Cool ne veut pas forcément dire fiable, efficient (ahem), ou pertinent. Mais VW ne manque pas d’adeptes, et les différents modèles de sa gamme ont été longtemps convoités pour leurs performances, leur maniabilité et leur « côté cool ». Conduire une Jetta diesel MK4 de 400 000 km au quotidien, c’est plutôt cool, dans un certain sens.

La Volkswagen Arteon 2019 est le plus récent ajout à la gamme Volkswagen en Amérique du Nord. Et tout le monde se demande : mais pourquoi ? Du point de vue statistique, le conducteur canadien moyen veut un VUS, et la propre popularité de VW de ce côté-ci de la planète est attribuable à sa gamme de VUS. Pourtant, elle lance cette année trois berlines, la Jetta GLI, la Passat et l’Arteon. Pour citer les représentants de Volkswagen, cette Arteon est la « successeure spirituelle de la Passat CC », mais en plus gros.

Nous nous sommes rendus à Santa Barbara sous le soleil de Californie pour découvrir cette Arteon, et nous avons eu l’opportunité de la conduire dans les nombreuses routes sinueuses qui traversent les innombrables parcs et forêts de la Californie du Sud.

Sur le plan purement esthétique, l’Arteon fait très bonne mine. Elle ne ressemble à rien d’autre. Et c’est là tout l’intérêt. Le capot géant qui semble recouvrir les ailes avant, sa somptueuse calandre horizontale chromée qui domine la devanture, et la ligne de toit plongeante qui donne à l’Arteon son billet d’entrée au club « coupé quatre portes » sont tous des attributs uniques. En plus d’être gigantesque, le capot est également « réactif ». Ainsi, en cas de collision avec un piéton, il se détachera pour réduire les blessures à la tête.

Au Canada, une seule variante est offerte, l’Execline, et elle est équipée de jantes de 18 pouces de série. L’ensemble R-Line est un complément qui propose des jantes de 20 pouces, un ensemble extérieur design qui comprend des emblèmes R-Line, des seuils de portes en aluminium et le volant chauffant multifonction gainé de cuir R-Line avec sélecteurs de vitesse.

2019 Volkswagen Arteon | Photo: Louis-Philippe Dube

L’Arteon de Volkswagen est performante, mais pas sportive

Sous son immense capot, l’Arteon abrite un moteur quatre cylindres turbocompressé de 2,0 litres qui développe 268 chevaux et 258 lb-pi de couple. Une boîte automatique à 8 vitesses est associée à ce moteur. Tout cela alimente le rouage intégral 4Motion.

Pour ceux en quête de sensations de type Golf GTI dans un véhicule plus volumineux à quatre portes, l’Arteon ne comblera pas vos besoins. Pour ceux qui recherchent une berline rivale à Kia Stinger en termes de dynamisme, ce n’est pas le cas non plus. 268 chevaux, c’est suffisant, mais un V6 en option aurait été un atout appréciable pour une conduite plus sportive en ligne droite.

La boîte automatique à 8 vitesses fonctionne aussi très bien, mais une DSG lui aurait permis d’engager les rapports avec plus d’entregent. L’Arteon est un excellent véhicule de tourisme sur l’autoroute, et grâce à son châssis rigide, elle peut être manœuvrée sur les routes sinueuses, mais par sa direction plus souple et confortable, elle ne fournit pas d’indications qu’elle veut participer à une conduite plus animée.

Le système de contrôle dynamique du châssis (DCC) offert de série permet de calibrer les composantes liées à la suspension pour vous procurer une sensation de contrôle et une conduite plus équilibrée. Il est proposé avec des préréglages tels que le mode Sport, Confort et Normal, mais il comporte également 12 autres réglages pouvant être calibrés adaptés individuellement.

2019 Volkswagen Arteon | Photo: Louis-Philippe Dube

Apte à faire de longs trajets

En montant à bord de l’Arteon, vous trouverez un amalgame de tout ce que VW a à offrir sur divers modèles, de la GTI à la Jetta GLI, en passant par certaines caractéristiques Audi. L’horloge analogique s’impose sur le tableau de bord, vous indiquant qu’il s’agit d’une berline pour les personnes sophistiquées qui apprécient tout de même les traditions.

Les sièges s’apparentent à ceux d’une voiture de luxe, avec un confort exceptionnel. La position de conduite est optimale et la visibilité est excellente grâce à un pilier A plutôt mince – les glaces sont sans cadre. C’est simple, mais élégant. Comme nous aimons nos berlines Volkswagen. Le coffre est suffisamment spacieux, avec une capacité de 563 litres à 1557 litres de volume total disponible. Et par-dessus tout, le calme dans l’habitacle est assourdissant.

2019 Volkswagen Arteon | Photo: Louis-Philippe Dube

Conclusion

La Volkwagen Areton 2019 se vend déjà au Canada au prix de 47 995$. Procurez-vous l’ensemble cosmétique R-Line et il vous en coûtera 2995$ de plus. Vous voulez plus de sécurité ? L’ensemble d’aide à la conduite vous coûtera 2095$.

Volkswagen a donné à l’Arteon le titre de porte-étendard. Son design attirera les regards quand vous irez au centre commercial. Vous aurez assurément l’impression d’être unique; il n’y en aura pas beaucoup sur la route. Ce n’est pas une berline sport, mais VW ne semble pas prétendre qu’elle l’est non plus.

Est-ce que l’Arteon est « cool »? Absolument. Un modèle porte-étendard ne gagne pas son titre grâce aux ventes ni grâce à ses attributs techniques. Un modèle porte-étendard est COOL. Et suite au petit accroc des émissions, Volkswagen pourrait user toute sa « coolitude » possible pour conserver l’attention de ses admirateurs et en conquérir de nouveaux !

Haut