Home / Actualités / Porsche fait des essais avec des pistons imprimés en 3D

Porsche fait des essais avec des pistons imprimés en 3D

L’impression 3D se taille désormais une bonne place dans le secteur manufacturier. Et les constructeurs automobiles ne sont pas épargnés. Au début, on utilisait l’impression 3D pour des garnitures intérieures, des leviers et des pièces accessoires. Mais tranquillement, ce mode de fabrication commence à influencer le côté mécanique, avec des étriers de freins et des pièces de suspension. Aujourd’hui, Porsche affirme avoir fait des essais avec des composantes internes du moteur.

Le populaire fournisseur de pièces internes Mahle et l’entreprise Trumpf, un fabricant d’imprimantes 3D, ont épaulé Porsche dans la fabrication de pistons imprimés en 3D qui peuvent survivre à la torture d’une motorisation haute performance.

La société a imprimé un ensemble de six pistons pour la 911 GT2 RS, en utilisant de la poudre de métal de haute pureté et assemblé grâce à la fusion de métal au laser. En gros, ce processus implique des faisceaux laser dont la chaleur fait fondre la surface de la poudre dans une forme prédéterminée.

La structure de chaque piston peut alors être optimisée n’étant pas contrainte aux limites du moulage et de l’usinage. L’ensemble pèse 10% de moins que les pistons forgés comparables, et chacun dispose d’un conduit de refroidissement fermé et intégré dont la présence n’aurait pas été possible en usant des processus traditionnels. Les ingénieurs ont mesuré un gain de puissance de 30 chevaux sur dynamomètre avec la 911 GT2 RS cobaye.

La question qui tue, c’est qu’on ne sait pas encore si les pistons imprimés en 3D sont aussi durables que les pistons forgés. C’est probablement pourquoi nous ne savons pas si, et quand ils seront installés dans voiture de série.

Haut