Home / Essais Routiers / ESSAI ROUTIER : McLaren 570GT 2017

ESSAI ROUTIER : McLaren 570GT 2017

Jeremy Clarkson disait il y a quelques années que les produits McLaren manquaient de personnalité. Ces mots exacts étaient qu’il ne croyait pas que personne chez McLaren « n’aurait l’audace de mettre un coussin péteur sur le siège d’un directeur de département ». Bon c’est probablement vrai que personne ne ferait ça, mais le monsieur a tout de même tort en ce qui concerne les bolides de la marque britannique. C’est à ce demandé pourquoi il a encore un emploi…

L’été dernier j’ai eu l’occasion d’essayer la McLaren 570S, la version la plus sportive de la famille 540/570. Cet été, c’était au tour de la 570GT 2017 de se retrouver dans mon garage sous-terrain.

La McLaren 570GT se veut la version plus civilisée et la mieux adaptée à une conduite de tous les jours. Ultimement, les produits McLaren se démarquent en partie en raison de leur confort et leur habitabilité qui font en sorte que vous pouvez conduire les véhicules de la marque au quotidien. Mais la GT, elle, pousse un peu plus loin.

Elle offre par exemple un second coffre sous une lunette arrière à ouverture latérale. Ce n’est pas énorme, mais en combinaison avec le coffre avant cela ajoute tout de même une certaine polyvalence. La 570S préfère montrer son gros moteur sous cette lunette.

Les deux bolides sont néanmoins propulsés par le même moteur, un V8 biturbo de 3,8 litres développant 562 chevaux et 443 lb-pi de couple. La McLaren 570S est plus légère et donc un peu plus rapide, mais la 570GT peut tout de même atteindre 100 km/h en 3,4 secondes. Si vous avez besoin de plus, c’est que vous avez connu plus rapide, et vous êtes chanceux. Sinon, les performances de la McLaren 570GT sont en mesure de vous faire perdre votre permis en une seule minime pression de la pédale droite et jamais vous ne pourrez exploiter ses capacités ailleurs que sur une piste.

Cela dit, la 570GT se conduit comme n’importe quelle voiture et c’est ce qui est si impressionnant à propos de la McLaren. Elle est confortable cette exotique de la même façon qu’une Honda Civic est confortable. Ce n’est pas une Bentley, mais il n’y a rien de comparable du côté des voitures exotiques. Elle a même des portes-verres pour votre café du matin. Ils sont plus ou moins accessibles, mais ils sont là quand même.

Les sièges offrent énormément de support latéral, mais ils sont aussi bien rembourrés et confortables également. Le rangement n’est pas énorme, mais il y en a plus que dans une Huracan cela ne fait aucun doute.

Sur la route, on n’a jamais l’impression de conduire une voiture exotique à l’exception du fait que la 570GT est très basse. Il faut donc se soucier des entrées de commerces et des nids-de-poule, mais pas non au point d’en faire de l’urticaire. Il est possible de lever la partie avant de toute façon. Le système n’est pas des plus rapides à se mettre en marche, mais c’est mieux que rien et souvent il est nécessaire de l’utiliser.

J’ai parlé beaucoup du confort de la McLaren 570GT, mais le fait demeure que nous avons droit ici à une réelle voiture de performance malgré sa personnalité plus docile. La direction est ultra précise et les changements de vitesse sont rapides comme l’éclair. Le son du moteur est un peu timide à basse vitesse, mais faites monter le moteur en régime et la ville au complet vous entendra.

Et quand vous garez la voiture et ouvrez les portes verticales, tout le monde se retourne. Une Ferrari 458 ou 488 se fait remarquer tout comme une Aston Martin ou une Lamborghini Huracan, mais si vous voulez être la vedette de la fête, il est difficile de faire mieux qu’une McLaren. Contrairement aux modèles décrits précédemment, les gens connaissent moins la marque et les questions qu’on vous pose sont toutes aussi farfelues que le prix que certains croient que vous avez payé pour votre bagnole.

Et si vous craignez les portes à ouverture verticale, sachez que le seuil de porte de la McLaren 570GT est assez mince ce qui facilite les entrées et sorties. Vous aurez l’air moins fou que dans une BMW i8, par exemple.

Le prix de la McLaren 570GT que j’ai essayée cet été était fixé à environ 260 000 $ ce qui est énorme, mais tout de même raisonnable compte tenu de l’exclusivité du modèle, son design spectaculaire et ses performances. Je ne sais pas si je choisirais la 570GT au lieu d’une Porsche 911 Turbo S, mais donnez-moi le choix entre la McLaren et une Ferrari ou une Lamborghini et mon choix se porterait assurément sur la britannique.

Haut